[M-E 002] Tigertailz > Bezerk

Aller en bas

[M-E 002] Tigertailz > Bezerk

Message  Kaptendonc le Sam 11 Mar - 15:44

TIGERTAILZ
“Bezerk”

Castle Music / Sanctuary 2005
style: heavy-glam-bubblegum



Après une bonne dizaine d’années de parfaite hibernation glaciaire, Tigertailz vient de resurgir du fond du congélateur, catapulté par un plan marketing à gros élastique: leur nouvel album intitulé “Bezerk 2.0” sortira fin avril 2006, mais en guise d’astucieux préambule, sans doute pour rafraîchir la mémoire à certains ou faire découvrir le truc à d’autres, ils nous ont d'abord expédié, toujours par le biais de la même catapulte à élastique, leur “Bezerk” de 1990 équipé pour l’occasion d’une pochette rajeunie, d’un remastering confortable et de la fameuse paire de bonus-tracks qui se dévoue toujours pour figurer sur ce genre de reéditions opportunistes. En attendant de règler le vieux problème de savoir si on a vraiment besoin d’un Bezerk n°2 au vingt-et-unième siècle, il nous est quand même largement permis de prêter une oreille bénévole à cette cuvée 90 qui embarque tout le monde non sans nostalgie dans un bref voyage transtemporel direction la grande époque des Motley Crüe, Poison, Ratt, Hanoï Rocks et compagnie, avec la différence que, si l’Amérique fourmillait de ce genre de groupes à ce moment là, il n’en allait pas de même de la Grande-Bretagne, et encore moins de ce trou du Pays de Galles d’où sont sortis les Tigertailz, et à ma connaissance ils étaient bien les seuls rosbifs à s’être osés se livrer à une débauche sonore, capillaire et cosmétique équivalente à celle que fournissaient les combos d’outre-atlantique cités plus haut. Le nom de Tigertailz est d’ailleurs rarement évoqué, pour ne pas dire totalement passé sous silence, lorsqu’il s’agit d’ouvrir un tiroir pour sortir le dossier consacré à cette période bizarre de l’histoire du Metal, mais faut-il s’en plaindre ? Pas forcément, n’empêche qu’il y a sur cet album quelques sacrément bons morceaux dont les harmonies vivifiantes ont de quoi faire s’entrechoquer joyeusement tous les glaçons encore valides dans n’importe quel gin-tonic bien dosé, tel ce “Love Bomb Baby” qu’il est presque impossible, une fois qu’on l’a entendu, de se le sortir de la tête aussi vite qu’il y était entré. L’entonner à tue-tête en agitant la majeure partie de ses membres disponibles semble même être une solution naturellement préférable pour conserver une sorte d’optimiste résistance devant ce à quoi d’immonde et terne peut parfois ressembler la vie. Sans même prendre garde à la franche débilité des lirycs, on ne peut que se sentir pour ainsi dire dynamisé par la mélodie anabolisante, le chant quasi-quadriphonique et le riff infundibuliforme qui fait s’écouler un colimaçon de notes pétillantes dans un imaginaire circuit d’attraction foraine curieusement vallonné mais qui semble ne jamais vouloir cesser son mouvement de rodéo électrique. De même il sera viscéralement difficile de ne pas faire écho à “The noise level critical, turn it down down down...”, sorte d’hymne à la santé par le bruit, tout comme “Twist and shake” et “Squeeze it Dry”, qui en appellent à la bonne humeur généralisée même en temps de crise économique ou sous l’impact d’une météo désastreuse. D’ailleurs il pleut des cordes glaciales alors que j’écris ces lignes, et la ballade “Heaven” qui découpe sommairement l’album en deux, n’a franchement rien d’une convocation officielle à la mélancolie: le piano donnne bien plus de relief au silence qu’il n’en a foncièrement besoin, et la voix de Kim Hooker n’aurait que quelques octaves à gravir pour ressembler tout à fait au râle d’agonie d’un ragondin écrasé par un véhicule agricole aux suspensions en mauvais état et transportant des sacs d’engrais. On préférera donc nettement le renfort vocal de Pepsi Taste (basse) et Joy Pepper (guitare) sur les morceaux plus fiévreux, tel ce “Call of the Wild” qui clot l’album hors bonus, et qui fait penser à Ted Nugent chassant toutes sortes de bestioles semi-carnivores dans les forets du Wyoming. Notons au passage que Tigertailz avait cru bon de faire usage d’une sorte de mascotte, visible sur la pochette de leurs derniers albums “Banzaï !” et “Wazbones”, élément ludique rémanent qui, contrairement à l’Eddie d’iron Maiden, avait l’allure d’un jouet catégorie 3 à 6 ans, et qui se matérialisait par un tigre affublé d’une dentition de morse. Ce fut là sans doute une très mauvaise idée d’un point de vue commercial autant qu’esthétique, sauf pour le public japonais qui raffole de ce genre de bestioles, ce qui justifie aisément la desertion du groupe de par nos contrées durant une décénie. Gageons que son retour ne va pas tsunamiser le monde de la musique occidentale, mais à l’heure ou Mötley Crüe n’a même pas honte de nous encombrer d’un nouveau double-Live, il est toujours possible de s’y soustraire en s’intéressant plutôt à un groupe de second ordre comme Tigertailz, dont l’efficacité en matière de démultiplication du système pileux est sans conteste plus que similaire. Pour ceux qui refusent la dictature de la grisaille et qui fréquentent les embouteillages aux heures d’invitation au meurtre, “Bezerk” donnera une bonne raison à leur bagnole de les faire s’y sentir en bonne compagnie, pour peu qu’ils haussent de trois crans le volume.
Kaptendonc
Kaptendonc
Diplomé
Diplomé

Nombre de messages : 541
Localisation : partout
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 002] Tigertailz > Bezerk

Message  Cardinal-Sin le Sam 11 Mar - 16:07

remarque quand même qu'en matière de Glam les anglais sont pas en reste, la première vague c'est bien eux qui en sont responsables avec les Bowie, T-Rex, Slade et compagnie...

(pis Hanoi Rocks sont finlandais)
Cardinal-Sin
Cardinal-Sin
Elève
Elève

Nombre de messages : 227
Localisation : Swiss
Date d'inscription : 04/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 002] Tigertailz > Bezerk

Message  Kaptendonc le Sam 11 Mar - 17:30

Cardinal-Sin a écrit:(pis Hanoi Rocks sont finlandais)
ouais... j'ai p'têt confondu avec Saigon Kick Laughing
Kaptendonc
Kaptendonc
Diplomé
Diplomé

Nombre de messages : 541
Localisation : partout
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 002] Tigertailz > Bezerk

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum