[M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Aller en bas

[M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Message  Kaptendonc le Mar 17 Mai - 21:32

TIERRA SANTA
“Apocalipsis”

Locomotive 2005
Style: Heavy Metal



Il y a quelques années, dans l’insouciance estivale qui me faisait cheminer sous les auspices d’un ciel impéccablement bleu, j’ai fini par atteindre Madrid muni d’un sac à dos dérisoire et d’une infime poignée d’Euros, et les rares mots d’espagnol que je savais je les avais appris en écoutant le premier album de Tierra Santa. J’avais été surpris de constater que cette langue, que j’associais plutôt au Flamenco ou à la musique Latino-Américaine, s’adaptait vraiment bien au Heavy Metal, sans doute mieux que le français, l’allemand, l’italien, le norvégien...etc. En tout cas Tierra Santa avait trouvé un truc pour faire claquer les mots comme des fouets et les laisser résonner d’une manière aussi noble que tragique (destino, vida, corazon, amor, libertad, morir, fuego, sangre, verdad...etc), dont il n’existe guère d’équivalence phonique en anglais. Par ailleurs le groupe distillait sans prétention une bonne vieille liqueur de metal lourd et corsé, aux saveurs encore bien imprégnées de pur jus Iron Maiden, mais avec cette coloration ibérique dont l’autenticité garantissait autant la force que la fiabilité. Mais pourquoi je parle au passé ? Le groupe est toujours bien vivant, et même si ses compatriotes Darkmoor, Northwind, et autre Arwen ont plutôt tendance à vouloir égaler Rhapsody dans la grande pâtisserie symphonique, Tierra Santa au contraire n’a jamais changé de d’optique ni manqué de rigueur, tel le matador qui, pour chaque nouveau taureau à affronter, entre dans l’arène avec le même costume étincelant et le même regard enflammé d’une résolution définitive.

“Apocalypsis” (6ème album déjà) regorge donc encore une fois d’un déferlement de riffs batailleurs, de soli fougueux et de mélodies tenant sérieusement la route. A part le morceau “Neron”, les thèmes historiques et empruntés à la mythologie classique, qui constituaient en quelque sorte la matière première des précédents albums, semblent avoir étés abandonnés au profit de textes plus personnels et assez poétiques, ce qui n’est après tout pas plus mal. On retrouve évidemment toujours cette puissante musicalité des mots, soutenue par des raffales de guitares aussi décoiffantes que chaleureuses, et cela ranime en moi le souvenir de ce vent tiède qui couchait les tournesols dans la sècheresse de leurs champs de terre rouge et craquante, avant d’aller faire tourbillonner des rangées d’éoliennes sur les collines pelées surplombant cette petite route interminable entre Pampelune et Saragosse où l’apparition d’une taverne aurait été la bienvenue. Le raffinement discret de certaines harmonies, et la présence d’un clavier bien tempéré, ajoutent juste ce qu’il faut d’originalité pour enrichir des morceaux construits sur une base très classique (intro, couplet, refrain, couplet, solo...) mais dont la vétusté métallique n’a de lourdeur que l’armure, car au coeur de cette matière meulée se dissimulent des vrais sentiments de fierté, de douleur et de joie, qui s’expriment tout au long de l’album, autant à travers des titres hymniques furieusement plombés (“Apocalypsis”, “Tu Mision”, “La Ira del Cielo”) que des ambiances tempérées au lyrisme plus éloquent (“Esta Tierra es Mia”, “Naci Siento Libre” et la splendide ballade finale “Hermano del Viento”), mais l’unité musicale de l’ensemble demeure proche de la perfection.

Grâce à une expérience scénique endurcie (ils ont beaucoup tourné dans leur pays ainsi qu’en Amérique du Sud) et au support d’un public particulièrement fidèle (c’est paraît-il le groupe espagnol qui vend le plus d’albums en Europe), Tierra Santa est en train de s’imposer mine de rien comme un pilier inébranlable du heavy metal traditionnel, et lorsque notre vieux pape Iron Maiden se sera enfin décidé à virer son cul de l’honorable trône, on saura de quel côté chercher un successeur idéal. Inutile donc de craindre que le titre de cet album soit annonciateur d’un avenir calamiteux. La seule chose que je puisse reprocher à ce groupe, c’est de n’avoir jamais été fichu de se dégoter une pochette convenable: après les artworks ringards et ratés de leurs premiers albums, ils n’ont rien trouvé de mieux à nous montrer ici que leurs tronches interfondues d’une manière assez peu élégante. Mais merde quoi, il y a quand même un sacré patrimoine artistique dans leur pays, ou bien n’ont-ils jamais entendu parler de Velasquez, Greco, Zurbaran, Goya, Dali, Miro... ou même Picasso dont je verrais bien un croquis de corrida figurer en bonne place sur une pochette de Tierra Santa. (Mais pour payer les copyrights ils va falloir qu’ils remplissent des stades !)

cheers
Kaptendonc
Kaptendonc
Diplomé
Diplomé

Nombre de messages : 541
Localisation : partout
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Message  jol le Mar 17 Mai - 23:44

Razz "La grande pâtisserie symphonique" Laughing

Leurs vieilles pochettes criardes et ringardes, y'en a des pas mal non?
jol
jol
Yveul Miaou
Yveul Miaou

Nombre de messages : 976
Date d'inscription : 03/08/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fearlessundeadwebzine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Message  Kaptendonc le Jeu 19 Mai - 22:53

jol a écrit:
Leurs vieilles pochettes criardes et ringardes, y'en a des pas mal non?
Hum... pas celle-ci en tout cas:



(enfin bon, question de goût...) What the fuck ?!?
Kaptendonc
Kaptendonc
Diplomé
Diplomé

Nombre de messages : 541
Localisation : partout
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Message  jol le Ven 20 Mai - 11:43

Beuark.
jol
jol
Yveul Miaou
Yveul Miaou

Nombre de messages : 976
Date d'inscription : 03/08/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fearlessundeadwebzine.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Message  NyKraft le Dim 22 Mai - 2:03

Ho la pochette n'est pas pire que les pochettes de Metallium le "super" groupe de heavy a donf' !
NyKraft
NyKraft
Elève
Elève

Nombre de messages : 216
Localisation : Châteauroux
Date d'inscription : 25/01/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [M-E 001] Tierra Santa > Apocalipsis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum