Paramaecium > A time to mourn

Aller en bas

Paramaecium > A time to mourn

Message  jol le Sam 3 Nov - 18:49

C'est le plus souvent par le biais de l'autoproduction que ce groupe chrétien de doom death a pu mettre ses compositions à destination du public. Quand on écoute un de leurs albums (n'importe lequel), cela paraît pourtant à peine croyable. Paramaecium s'est toujours offert un son de rêve, clair, agréable, généreux et d'une ampleur suffisamment impressionnante pour rendre grâce à leur musique. A time to mourn nage dans un doom death pas extrême, beaucoup plus mélodieux que celui des albums précédents, chrétien dans les paroles (lisez absolument ce que dit Cyaegha à ce sujet) comme dans la musique, à la fois d'une beauté à tomber et d'une conviction sans égal. Le trip metal chrétien, on peut trouver ça incongru, mais il faut écouter au moins quelques albums de cette trempe avant de se faire un avis un minimum éclairé. On peut aussi s'y opposer par idéologie, auquel cas on a tout simplement intérêt à boycotter le groupe, sinon on risque de se trouver dans une situation très inconfortable. Par exemple, Ludo, ardent misanthrope sataniste de quinze ans ne dort plus depuis qu'il a écouté "A time to mourn" : "bordel la musique est géniale, mais c'est un groupe chrétien, quelle horreur ! Mes potes de la KeepTheSpiritOfTheTrueMayhemAlive-team vont me casser la gueule s'ils savent que j'écoute ça !"

Une chose est sûre, A time to mourn n'est pas à mettre dans les oreilles d'un gars qui n'écoute que du black metal. Cela heurterait sa sensiblerie. Le seul point commun entre ce disque et un bon album de black, c'est la CON-VIC-TION. Le groupe est à fond dans ce qu'il fait, chaque seconde de musique semble vouloir conquérir l'auditeur, lui imprimer son message dans le cibouleau, et, comme pour les meilleurs des meilleurs des albums de BM, ça marche le temps de l'écoute. (Si les symptômes persistent au-delà de l'écoute, consultez un médecin) Plongez dans A time to mourn et vous serez convaincu que Dieu existe, pas forcément dans l'univers et encore moins dans le coeur des hommes (lol) mais au moins dans ce disque. La foi des musiciens se traduit directement dans leur art, par un style très affirmé et riche en lumière sans aucune trace de timidité ou de dépression, là où d'autres préfèrent une approche occulte et floue, la colère ou les larmes. Mais attention il s'agit bien d'un album de putain de metal. D'une part les passages atmosphériques, à violons, à claviers ou à guitares (comme les excellentes intro et outro) et les chants féminins, parce qu'ils restent dans le ton voulu, évitent la niaiserie gogoth au clair de lune. D'autre part Paramaecium est aussi et avant tout un extraordinaire fabriquant et assembleur de riffs virils. Des riffs inoubliables dont chacun est une petite perle, massive et ombrageuse, parfaitement rendue par ce son joussif et intemporel sorti d'on ne sait où (auraient-ils signé un pacte avec le Diable ? Oh pardon !) Le growl profond, naturel et compréhensible de Andrew Thompkins est aussi pour beaucoup dans la bonne tenue de cet album. Dans ce registre vocal, on n'a pas fait beaucoup mieux que le titre "I'm not to blame" qui est par ailleurs une merveille de heavy metal vengeur épaissi au son doom death. Vous avez du mal à l'imaginer ? Alors écoutez-le ! Vous ne voulez pas y jeter une oreille sous prétexte que c'est un groupe chrétien ? Dans ce cas allez donc causer avec ce pauvre Ludo qui s'ennuit tout seul dans son monde.

"I'm not to blame" est le titre le plus percutant de cet album, une vraie bombe, une tuerie, raaaaaah putain la baffe ! Que c'est bon. "Live for the day" et ses neuf minutes viennent se ranger juste derrière. Les riffs sont trop bons, surtout cet espèce de sur-metal qui fout sur le cul entre les couplets, les refrains sont très joyeux et pleins d'espoir (oh la honte, c'est pas metal ça... ah mais c'est chrétien en revanche, on avait failli l'oublier) La fin du titre c'est carrément la fête dans le village des Schtroumpfs mais peu importe tant c'est bien fait. Le reste du disque est presque aussi excellent, entre chants célestes (pas trop non plus) et doom death joué les pieds dans la terre et la tête dans les étoiles. Après, les newbies pourront toujours trouver le disque trop tubesque et trop facile, trop couplet / refrain, préoccupés qu'ils sont par l'envie de passer pour plus connaisseurs que les connaisseurs. Et puis d'abord le doom mélo c'est pour les tapettes et puis c'est tout ! Ha ha. Quels newbies ces newbies. Les vrais connaisseurs tiennent cet album en très haute estime. C'est peut-être du easy listening à côté des autres Paramaecium, qui sont eux-mêmes du easy-listening à côté, mettons, du funeral doom, mais alors quel plaisir !

PS : "les pieds dans la terre et la tête dans les étoiles", j'ai emprunté cette expression je ne sais plus où. Je crois que c'était dans un numéro de Hard'n'heavy où un journaliste employait des termes semblables pour décrire la musique de Candlemass (de Trouble ?) Si quelqu'un peut retrouver pour moi qui j'ai ainsi paraphrasé, je serai ravi de mettre la citation exacte quelque part dans la chro.


* Liens vers d'autres chros de "A time to mourn" :

http://www.crypticmadness.com/Metal/album.php?id=6164
par Cyaegha sur CM

http://www.lordsofwinter.com/Menu.php3?action=chronique&groupe=609&album=1189
par Nagel sur LOW

http://www.geocities.com/mjareviews/paramaec.html#TIME
par Robert Grazer sur MUSIC JUNKIES ANONYMOUS

_________________
Ma plus récente chronique:
http://www.dernierechroniquedejol.net
avatar
jol
Yveul Miaou
Yveul Miaou

Nombre de messages : 976
Date d'inscription : 03/08/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fearlessundeadwebzine.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum