MELDRUM

Aller en bas

MELDRUM

Message  Kaptendonc le Jeu 31 Mai - 9:30

MELDRUM
“Blowin’up the Machine”

Frontiers Records 2007
Style: “the next big thing with tits”



Combien de centaines de milliers de fois a-t-on déjà vu passer sous nos pauvres yeux, déjà meurtris par trop de laideur, une pochette d’album où les membres du groupe apparaissent en surimpression sur un fond de flammes sensées évoquer l’enfer, l’Apocalypse, ou le feu de la haine qui tue, ou que sais-je encore comme atrocité pyromaniaque ? On a beau leur faire remarquer plusieurs fois, avant de le hurler avec un mégaphone mental, que c’est maladroit et pas beau, et même franchement pourri, il y en a qui continuent à insister pour avoir une pochette comme ça. Et cela fait d’autant plus pitié quand il s’agit de jeunes femmes dont les visages apparaissent ainsi couleur de pisse dans une tourmente de vomi orange, quelle élégance ! Mais loin d’en rester là, il a fallu en plus que le minable graphiste de service vienne ajouter au marasme un char d’assaut dont on distingue essentiellement le canon, plus ou moins en érection si l’on peut dire. Maintenant bonjour les métaphores foireuses: Ce canon est-il là pour affirmer que ces nanas sont “canon” ? Et les flammes pour dire qu’elles sont “chaudes” ? Ou bien le symbole phallique de gros calibre qu’elles se sont apropriées est-il juste placé là pour suggérer qu’elles possèdent aussi les burnes qui vont avec, puisqu’elles jouent du Hard Rock soit-disant couillu ? C’est en tout cas ce que laisse croire la rumeur drainée par une tournée américaine avec Zakk Wylde, puis une tournée européenne avec Motörhead, association d’idées oblige, la rumeur a vite fait de mélanger les torchons avec les serviettes, les petites culottes avec les gros slips à ouverture semi-latérale, et de tout mettre dans le même sac de linge sale. Et comme Lemmy lui-même vient poser quelques vocaux sur un des morceaux de cet album (“Miss me when I’m gone”, comme c’est romanique, snif !), la rumeur a vite fait de crier sur tous les toits que les nanas de Meldrum sont les nouvelles petites protégées de Motörhead, comme le furent Girlschool a une certaine époque. C’est peut-être vrai, et sachant que Lemmy est devenu vieux et, sans vouloir vexer personne, est sourd à 80 %, on l’excusera bien volontier de s’être planté sur ce coup-la.

En effet, la seule écoute des titres audibles sur la page myspace du groupe suffit à plonger les oreilles de l’auditeur dans une marinade métallique d’une fadeur profonde et sans échappatoire. La plupart des riffs sont aussi prévisibles que la pluie sous un ciel noir de nuages, les couplets et les refrains galvanisés par un manque de finesse verbale si grossièrement conforme au modèle déposé (le Hard vulgaire) que cela peut provoquer des crises d’apoplexies chez les amateurs de langue de boeuf en gelée, et je ne parle pas de la monotonie de l’ensemble qui évoque pour moi un album solo de Joey Belladonna (le premier leader d’Anthrax), je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion d’entendre ça un soir de cafard monstre où le bar était vide, mais il vaut mieux ne pas tenter l’expérience deux fois. La production, chez Meldrum, passe obligatoirement par Toby Wright (Korn, Fear Factory, Alice In Chains) et si, halluciné par la trépidante notoriété de ce nom, personne ne sent l’arnaque venir au tournant, cela laisse quand même à quelques exceptions le droit de sentir se briser le peu d’illusions qu’il peut rester quant à l’existence terrestre d’un groupe de Metal féminin digne de ce nom. Attention, point de mysogynie par ici, mais à l’heure ou tout ce qui possède foufoune se met à jouer les Rock-stars, même les actrices de ciné à qui l’on n’a rien demandé (Juliette Lewis, Emmanuelle Seigner...), on peut légitimement garder une certaine vigilance et un regard méfiant sur certaines sorties actuelles, surtout si le groove de patates chaudes au fromage blanc zéro pour cent de matières grasses qu’elles distillent est sensé mettre du poids dans la balance de la parité version Métal sanguinaire d’amateurs de steak tartare bien poivré. Mesdames et Mesdemoiselles, euh... encore un petit effort !
avatar
Kaptendonc
Diplomé
Diplomé

Nombre de messages : 541
Localisation : partout
Date d'inscription : 17/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum